Quartiers Collaboratifs est une graine qui germait depuis longtemps.

Suite à la venue de Michel Bauwens, fondateur de la Fondation Peer to Peer (de pair à pair, P2P) en novembre 2014, nous avons décidé de passer à l’acte!

Et de transformer la ville en logiciel libre, en wiki-social à l’initiative des quartiers dans l’esprit des FabLabs.

Logo-QC-2PourQuoi ?

Cela fait longtemps que, dans nos quartiers:

  • Nous voulons consommer, distribuer et produire autrement, plus sainement et de manière plus inclusive!
  • Nous voulons gérer ensemble les communs de nos quartiers!
  • Nous voulons collaborer, coopérer, partager ce que nous avons et ce que nous savons!
  • Nous voulons des espaces à partager!
  • Nous voulons nous projeter dans le monde de demain : plus sain pour nos corps et nos esprits : végétaliser, rénover les bâtiments, récupérer et réparer, etc.
  • Nous voulons inclure tous les habitants et toutes les habitantes qui le désirent.
  • Nous croyons à l’intelligence collective et à la participation.
  • Nous voulons sans attendre nous mettre ensemble… en transition vers une société plus conviviale et plus saine!

Logo-QC-2Quoi c’est ?

Quartiers Collaboratifs a pour objectifs de promouvoir et de réaliser par des actions concrètes sur le territoire, à l’échelle des quartiers de la Ville de Genève, des dynamiques urbaines collaboratives reposant notamment sur les 3 axes de transition suivants:

  1. Territoires durables,
  2. Économie collaborative en « communs »,
  3. Être sujet de la Transition, personnellement et collectivement.

Logo-QC-2 Comment ?

Quartiers collaboratifs se met à disposition des habitants pour donner un coup de main ou un coup de pouce:

  • A la mise en place d’espaces de partage: co-working space, tiers-lieux & FabLabs ; repair café & recycl’Lab ; magasins communautaires.
  • Au montage de projets économiques avec des habitants et des commerçants.
  • A l’organisation des bourses (travail, logement, troc, etc.).
  • A l’organisation de « safaris urbains ».
  • A l’organisation d’actions, de débats, des forums, etc.
  • A l’utilisation des moyens de la démocratie directe (rassemblement, pétitions, initiatives, etc.).