Les 6R de l’écologie industrielle


Rond-rose

L’expression écologie industrielle sonne comme un oxymoron, une juxtaposition de termes qui semblent contradictoires.

En fait, il s’agit de limiter les impacts de l’industrie sur l’environnement en intégrant à tous les niveaux l’exigence écologique de ne pas avoir de déchets (0 déchet) et de pouvoir tout réutiliser.

L’approche est globale et systémique. On parle de label “ du berceau au berceau” (“cradle to cradle” en anglais) qui signifie que le déchet d’une industrie doit pouvoir être recyclé en matière première de la même industrie ou d’une autre.

Or les processus industriels actuels génèrent de plus en plus de biens de consommation jetables avec des emballages jetables, cet axe de transition a pour ambition d’inverser cette tendance!

Les 6R de l’écologie industrielle permettent de consommer intelligent, c’est-à-dire de réduire notre consommation en n’achetant pas ce dont nous n’avons pas besoin et si le besoin est réel, de réutiliser ce que nous avons, de réparer ce qui est cassé, de récupérer tout ce qui peut l’être, de recycler ce qui ne peut pas être récupéré et enfin de réinventer les objets et nos besoins.

Concrètement dans les quartiers, il s’agit de :

  • Revaloriser des métiers disparus ou sur le point de disparaître comme les rémouleurs/euses, les réparateurs/euses d’électroménager, les relieurs/euses, les barbiers/ières, les couturiers/ières
  • Limiter les emballages inutiles en proposant des ventes à l’unité ou de remplir directement les récipients des consommateurs
  • Trouver des solutions aux biens de consommation jetables (par exemple en généralisant les laveries pour les langes des bébés)

 

Publicités