La transition énergétique


Rond-bleuLa consommation d’énergie des pays industrialisés ne fait qu’augmenter. Tout se passe comme si l’énergie ne coûtait rien et qu’elle était disponible de façon illimitée.

Or la réalité est bien différente: le coût de l’énergie sur notre environnement est bien réel mais il n’est pas reflété dans son prix, et les ressources énergétiques actuellement utilisées ne sont pas renouvelables et s’épuisent.

Et même quand des efforts industriels sont faits pour diminuer la consommation d’énergie, l’effet rebond fait que la consommation globale ne varie pas ou peu: l’économie d’énergie réalisée est partiellement ou complètement compensée à la suite de l’adaptation, par la hausse des comportements et consommations.

La transition énergétique dans les quartiers demande de fortes compétences techniques et des solutions sont proposées, par exemple, par les SIG :

  • Eco21fait la chasse au gaspillage pour les particuliers et les entreprises
  • Activéco habitat surveille de la consommation
  • Solutions Communs d’immeubles réduit la consommation des parties communes des immeubles à l’aide de détecteurs de présence par exemple.

Quartiers Collaboratifs souscrit à l’objectif que ces programmes veulent atteindre et se propose de les soutenir au niveau de quartiers car la meilleures énergie est encore celle qui n’est pas dépensée : le negawatt (le négawatt est un megawatt négatif, c’est-à-dire un megawatt économisé grâce à une efficacité meilleure ou une consommation réduite.)

Quartiers collaboratifs souhaite aussi promouvoir la transition énergétique en suscitant des prises de conscience comme le gaspillage énergétique de nombreuses illuminations inutiles la nuit.

Un projet plus ambitieux pourrait être l’optimisation des énergies par îlots d’immeubles. Il s’agirait par exemple d’utiliser la chaleur dégagée par des installations informatiques pour chauffer les bâtiments alentours.

A nous, habitants des quartiers de proposer ces innovations potentielles, îlot par îlot !

Publicités